Tananamadio

Dar-es-salam
https://www.facebook.com/100005237806181/videos/1097550763762840/

L’association « Tanàna Madio » : Fokontany d’Ambatoloaka et de Dar es Salam, villages propres ! L’association « Tanana Madio » est bénévolement impliquée depuis 1994 dans le maintien de la salubrité et la protection de l’environnement des villages d’Ambatoloaka et Dar es Salam à Nosy Be où elle lutte pour réduire l’impact sur les populations, les villages et la mer des activités humaines et touristiques pour les rendre durables. 

Son activité permet de maintenir ainsi la salubrité d’une partie de notre ile qui connait un fort accroissement démographique et touristique avec pour conséquence une augmentation quotidienne du volume des déchets à traiter (environ 25m3/jour sur les deux Fokontany).

Cette action a été rendue possible grâce à la prise de conscience des villageois qui, au fil des années, ont pris en charge la gestion de leurs déchets à travers les structures mises en place par Tanana Madio et une convention villageoise «dinam-pokonolona ». Cette action est autofinancée par principe par la contribution des bénéficiaires du service en conformité avec cette convention. Pour répondre à l’importance de la tâche, Tanana Madio cherche actuellement à améliorer la gestion des déchets pour la rendre plus efficace. Elle doit d’abord procéder à l’élimination régulière des derniers dépôts sauvages et la gestion d'un site communal aménagé en dépôt de transit des déchets à Dar es Salam

Le site étant saturé, ces déchets devront être transférés au site de traitement et d’enfouissement d’Ambalamanga à Dzamanjary. Ce site va retrouver sa fonction de Transit et sera végétalisé et aménagé pour recevoir le matériel de TM. Ensuite elle développera le traitement de ces déchets en compost et en réutilisant les bois et déchet végétaux pour en faire du combustible pour la population et les distillateur d’Ylang pour lutter contre la déforestation de Nosy Be. 
Raisons pour lesquelles le conseil d’administration de Tanana Madio a souhaité développer son action sur la base d’un projet « SALUBRITE ET ENVIRONNEMENT » et il a pris contact avec le service « cooperation » du CD de la Réunion qui lui a accordé deux camions à benne de 19t. Par ailleurs, ayant démarché un entrepreneur privé de la Réunion, Tanana Madio a obtenus les dons d’un petit camion de 3,5T et d’un broyeur de végétaux sur sa remorque.

Activités de l’association Tanana Madio

  • Le nettoyage des villages, des plages, des voiries et la pré-collecte des déchets solides d'Ambatoloaka et Dar Es Salam (Environ 20000 habitants sur deux fokontany, plus de 20 m3 de déchets par jour).
  • L'élimination régulière des dépôts sauvages et la gestion d'un site aménagé de dépôt et de transit des déchets solides à Dar es Salam (Ils seront transférés au site de traitement et d’enfouissement d’Ambalamanga géré par l’EGEDEN (voir ci-joint)) dès que les moyens seront re-trouvés. 
  • La sensibilisation des villageois à l’hygiène publique, notamment au travers des écoles et les réunions populaires.
  • La création et l’entretien de toilettes publiques et gratuites pour diminuer et éviter les défécations à l’air libre qui peuvent causer de nombreuses maladies.
  • L’association a aussi participé au dégagement d’inondations : un curage des canaux d’eau pluie a été nécessaire pour éviter les inondations de l’année dernière.

À l’origine TM a utilisé des charrettes à zébu (coût et entretien minimum) pour la collecte des ordures privées et publiques ainsi que le nettoyage des abords. Mais le nombre des concernés augmentant l’association s’est résigné à louer deux camions : les charges et leur entretien sont devenus plus importants.

L’équipe de Tanana Madio (Bénévoles et salariés) 

-  Les bénévoles : Un président, un vice-président, une trésorière, un secrétaire, des membres très actifs et les nombreux membres qui nous apportent leur appui de loin en loin.
Ils se chargent de l’administration, de la tenue des comptes, de la communication, du contrôle des activités et des initiatives de routine (Les décisions se prennent en réunion de bureau chaque lundi à la Gargote Délice à Dar es Sallam). 

-  Quinze salariés :
  • Un chef d’équipe, chargé de l’organisation du travail et du suivi quotidien des équipes, du contrôle quotidien de l’état de propreté du village et des interventions nécessaires en dehors de la routine
  • Une secrétaire/comptable, chargée d’organiser le suivi des rentrées et des sorties d’argent sous le contrôle de la trésorière et de préparer le travail du percepteur (carnets de facturettes, adhésions, convocation au Fokontany….)
  • Deux percepteurs, chargés de percevoir quotidiennement les contributions des bénéficiaires de l’association. Ils sont sous le contrôle du secrétaire et de la trésorière qui lui donnent quotidiennement les facturettes des quartiers qu’ils doivent traiter. Il rend compte systématiquement en fin de journée à la trésorière ou à sa/son suppléante.
  • Deux chauffeurs et quatre collecteurs de déchets, chargés de ramasser quotidiennement (sauf le dimanche) toutes les poubelles et les déchets laissés sur la voie publique ou les abords (malheureusement TM ne peut pas collecter les déchets verts car ils saturent les camions, c’est à chacun de s’en charger, de nombreux charretiers privés sont disponibles). 
  • Un charretier bouvier chargé de soigner et nourrir le zébu de TM. Une fois tous les deux jours il collecte les plastiques et autres déchets non végétaux de la plage et le jour suivant, il collecte les déchets de Diego Hely. 
  •  Deux balayeurs des rues chargés de nettoyer les rues des différents quartiers l’un après l’autre (suivant les jours de la semaine).
  • Un gardien du site de transit chargé d’interdire l’accès aux personnes non autorisées et en particulier aux enfants. Il doit organiser les livraisons de déchets pour que l’accès soit toujours possible. Il trie les métaux ferreux et les piles.
  • Une responsable des toilettes publiques et gratuites d’Ambatoloaka chargée de vérifier que l’utilisation des toilettes et des douches est conforme à l’hygiène et aux bons usages.

Moyens 

  • Deux camions en location, stationnés sur le site de transit après service. Un grand enclos grillagé du site de transit pour éviter la propagation des déchets hors du site et en interdire l’accès aux personnes non autorisées et en particulier aux enfants. 
  • Un magasin d’entreposage du petit matériel de voirie servant aussi de local au gardien du site de transit.
  • Une aire et un quai de transfert permettant l’embarquement des déchets solides ultimes après triage suivant le principe dit « du haut vers le bas ». Ces aménagements ont été financés par le GIZ sur un terrain communal.

Nouveaux moyens souhaités 

  • Deux petits camions pour la collecte et la voirie. Deux gros camions pour résorber les déchets stockés sur le site de transit.
  • Un broyeur de végétaux pour le compostage et éviter ainsi l’incinération sommaire. 
  •  Un compacteur pour les déchets plastiques en vue de les revendre pour recyclage. 

Ressources de Tanana Madio 

La présence de nombreux opérateurs touristiques et commerçants a permis de financer depuis 1995 le fonctionnement de Tanana Madio d’une manière solidaire suivant les principes : Tourisme => Développement => Pollution et Pollueur => Payeur. 

Les personnes concernées par cette action solidaire sont ceux qui bénéficient du développement du tourisme sur l’espace où les services de TM sont effectifs mais aussi, la population dont les fokontany sont chargées de collecter les contributions (1000 Ar par ménage). 

Grâce à une prise de conscience des villageois, en particulier au niveau de la prévention santé, la population et TM ont élaboré et voté un « dinam-pokonolona » (Convention villageoise) qui a permis à TM d’accomplir sa mission. Ce DINA a été homologué par les autorités qui ont transmis ainsi cette autorité aux fokontany au travers desquels l’association TM peut fonctionner. 
Le montant des participations sont établis officiellement en fonction de l’activité et des possibilités financières de chacun. 

Les projets de Tananamadio 

  • Éradication des sachets plastiques et de tout plastiques à usage unique. Suppression de tout risque de pollution de la mer par les déchets solides déposés dans les cours d’eau et sur la plage. Tri sélectif au niveau des hôtels et restaurants.
  • Tri sélectif sur site de transit qui devrait amener au compostage et au recyclage d’au moins 40% des déchets solides à transporter au site de stockage final.
  • Tri sélectif des gros végétaux pour en faire bénéficier la population sous forme de bois de chauffage ou pour compostage après broyage.
  • Continuer la sensibilisation de la population à l’hygiène publique, notamment au travers des écoles. 
  • Création de nouvelles toilettes publiques (voire avec le système dit des toilettes sèches), douches, et lavoirs publics. 
  • Collecter des piles pour les faire stocker dans les fondations des constructions à venir ou dans des sarcophages béton sur site.
  • Placer 250 poubelles de rue et de plage partout dans nos quartiers et plage. 

Aujourd’hui, l’association gère la propreté des villages et des routes. Elle couvre environ 20000 personnes dont 4000 mille foyers (dont des gargotes, boutiques et autres activités économiques), les hôtels, les restaurants, les bars et les discothèques. Ce type d’action doit se généraliser à partir du même modèle sur toute l’île. 

Toute une équipe (dont TM) participe à l’EGEDEN (Établissement public à caractère administratif) qui doit prendre en charge la pré-collecte, la collecte, le traitement (compostage et recyclage) et l’enfouissement des déchets de toute l’ile de NOSY BE.

L’outil de travail existe, le PIC en a facilité la création et la banque mondiale a financé cet EGEDEN (Une belle somme a été prêté à Madagascar pour son développement, notre collectivité en est responsable pour que ce ne soit pas gaspillé car il va falloir que ce soit remboursé) … Il faut maintenant le faire fonctionner… Ces services, TM et EGEDEN bénéficient directement à la population et aux opérateurs.

Ces deux systèmes ne fonctionnent qu’avec la contribution en solidarité des principaux bénéficiaires, chacun doit prendre ses responsabilités en payant sa participation ou les taxes TOM et RDS. 

L’aide et le sponsoring des opérateurs économiques et touristiques, des particuliers conscients de la nécessité de protéger notre environnement seront les bienvenus pour l’association TM. Ils peuvent en devenir partenaires en apportant soit leurs appuis financiers, soit la fourniture en matériel pour nos équipes (Camions, broyeurs, brouettes, pelles, balais, râteaux, tenues de travail, bottes, gants, masques …). 
TM peut en contrepartie les rendre visibles sur ses supports : flancs des camions, poubelles de rues, etc.… (tananamadiotm@gmail.com et 0324174825 ou 0320712794). 

NB : Le conseil d’administration de Tanana Madio a souhaité développer son action sur la base du projet «SALUBRITE ET ENVIRONNEMENT » à travers des axes d’intervention qui devront être structurés autour cinq actions majeures et fondatrices permettant leur mise en œuvre sur le plan technique et financier. 
  • Action 1 : Nettoyer les villages (notamment à travers de la collecte des ordures ménagères et leur traitement)
  • Action 2 : Nettoyer les plages et les voiries (entre autre en installant des poubelles de rue et de plage)
  • Action 3 : Entreprendre et appuyer toutes actions liées à la protection de l’environnement marin sur Nosy Be ( en empêchant que les déchets plastiques y soient jetés et en collectant ceux qui y sont) 
  • Action 4 : Optimiser le processus de gestion des déchets ménagers en assurant la valorisation matière et/ou énergétique ( à travers le compostage , la revalorisation des déchets végétaux et des résidus de menuiseries pour en faire du combustible)
  • Action 5 : Créer des WC (dont des toilettes sèches), douches, lavoirs publics et toutes actions visant à l’assainissement et l’embellissement des villages.

 
Tananamadio